Cabaret de la mine

Gueulesnoires3Les Gueule Noires c’est avant tout le café de la Janine, une tavernière dodue dont la franche bonne humeur attire les mineurs les plus sensibles,comme les plus extravagants.Il y a les habitués, Manu et Jojo, deux marionnettes de tête à la nostalgie d’autrefois.

Jojo picole pour faire sa révolution, Manu est amoureux, Albert qui les a rejoint a la boisson triste et Eugène les accompagne sur un air d’accordéon.


Le show d’une femme à barbe ? Un combat de coq endiablé ? Ici tout est possible.

 
Les gueules Noires, c’est aussi la plongée dans le labeur et la lutte, la fierté et la solidarité, sous une forme bienveillante et légère.

Bruits sourds des profondeurs, odeurs de charbon, galeries de pénombre, satyre burelesque des partrons…
Pour un temps, lors d’un carnaval ostendais, les mineurs prendront le pouvoir en musique.

 
Le verbe large, épais, précis et généreux des anciens mineurs de Lens et de Carmaux côtoient les poèmes d’A.Rimbaud et d’H.Michaux.

Les chants du répertoire de lutte sociale se mèlent à ceux de Férré, Damia, Fréhel, des Têtes Raides ou de Pills et Tabet.

 
Loin d’un documentaire c’est un spectacle vivant détaché de toute forme de misérabilisme, de tout passéisme, qui nous fait réfléchir sur l’évolution du monde du travail.

 

 

Avec : 


Antonin Vanneuville
Mathieu Mazauric
Stephanie Vertray
Anne Sohie Dhulu
Julie Canadas
Bastien Charlery
Philippe Pezant
Adrien Vanneuville
Rosalie De Backer

Idée originale et mise en scène : Emilie Debard

Musique : Bastien Charlery

Costumes, décors et accessoires : Jérôme Le Guillou


En coproduction avec le  Theatre du Jour